News & Actualités

Senior et arthropathie, symptômes et traitement

Senior et arthropathie, symptômes et traitement

Plus connue sous le nom d’arthrose, l’arthropathie dégénérative est une maladie qui affecte les articulations. En France, elle touche environ 9 à 10 millions de personnes, notamment les personnes âgées. Le plus souvent, elle limite les mouvements quotidiens, mais elle peut aussi causer des inflammations. Découvrez les causes, les symptômes et les différents traitements pour soigner cette affection. 

Quelles sont les causes de l’arthropathie dégénérative ? 

L’arthropathie dégénérative regroupe plusieurs troubles affectant l’os sous-chondral, situé sous le cartilage et le cartilage hyalin. Elle peut toucher différentes parties du corps telles que les mains, les genoux et les pieds au niveau des articulations

 

Il faut savoir que les causes exactes de la maladie ne sont pas encore connues. Cependant, plusieurs facteurs ont été reconnus tels que l’hérédité, l’obésité et les traumatismes. Des études ont démontré que l’héritage génétique serait à 65 % à l’origine du développement de l’arthrose. 

 

Bien que le surpoids ne soit pas une cause directe, il peut aggraver l’affection en pesant sur les différentes articulations. Les anciennes fractures ou les blessures peuvent également favoriser le déclenchement de la maladie

Par ailleurs, l’âge est considéré comme un facteur. Le constat a été fait que le nombre de personnes affectées par l’arthropathie dégénérative augmente après 50 ans. En effet, près de 65 % des malades sont des seniors âgés de plus de 65 ans. De même, plus de 80 % des personnes dont l’âge est égal ou supérieur à 80 ans souffrent de cette affection. 

Quels sont les symptômes de la maladie ? 

Comme son nom l’indique, l’arthropathie dégénérative est une maladie progressive. Généralement, au début, il est possible de sentir une raideur matinale au niveau de l’articulation. Celle-ci peut s’estomper après quelques mouvements ou un peu d’exercice. Par la suite, la mobilité se réduit de plus en plus. Il devient alors difficile d’effectuer certains mouvements quotidiens. 

 

Par exemple, lorsque la maladie touche les genoux, le sujet peut ressentir des courbatures ou des craquements dans l’articulation lorsqu’il s’accroupit ou fléchit les jambes. De plus, des ostéophytes, des excroissances osseuses et des corps libres peuvent également faire leur apparition. Ils peuvent être la cause de blocages mécaniques ou d’une déformation de l’articulation. 

 

Le symptôme le plus courant reste tout de même les douleurs articulaires. Elles sont souvent ressenties par le patient pendant des périodes d’activité et s’arrêtent au repos. Cependant, lorsque l’affection progresse, la douleur peut se manifester aussi bien durant des mouvements que pendant une phase de repos

Comment traiter une arthropathie dégénérative ? 

L’arthropathie dégénérative peut être traitée de plusieurs façons en fonction de l’articulation concernée. Des professionnels conseillent d’associer les traitements médicamenteux et les moyens non pharmacologiques. 

Les traitements médicamenteux 

Les anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente (AASALs) sont des médicaments permettant de soulager la douleur et d’atténuer les symptômes après quelques semaines. Il est également possible d’utiliser d’autres alternatives comme les antalgiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

 

Lorsque les douleurs sont fortes, il est possible de cumuler la prise des anti-arthrosiques et celle des antalgiques. Toutefois, avant d’utiliser l’un ou l’autre de ces médicaments, il est recommandé de consulter un professionnel. 

Dans certains cas, les médecins recommandent des injections intra-articulaires d’acide hyaluronique ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils permettent d’éloigner l’impotence et d’améliorer les mouvements, ce qui permet de repousser la pose d’un implant dans l’articulation. 

Un lavage articulaire peut aussi être prescrit, notamment lorsque l’affection touche le genou. L’opération se passe sous anesthésie locale et consiste à utiliser un sérum physiologique pour débarrasser le genou des débris cartilagineux. 

Les solutions non pharmacologiques 

La prise en charge non médicamenteuse de l’arthropathie dégénérative repose essentiellement sur la pratique de certains exercices avec un kinésithérapeute. L’objectif est de favoriser un renforcement musculaire pour limiter la progression de la maladie, mais aussi pour soulager la douleur. 

En situation de surpoids, il peut être conseillé de perdre 5 à 10 kilos afin de réduire les inflammations et la charge articulaire. Des aides techniques peuvent aussi être prescrites. Il s’agit notamment :

  • - de cannes

  • - de semelles orthopédiques

  • - et d’orthèses. 

  •  

En général, ils servent à atténuer les douleurs pendant les périodes d’activités. En outre, certaines activités physiques sont recommandées pour travailler les articulations. Le vélo, la natation et la marche sont autant de sports doux qui permettent de soulager la douleur de l’arthropathie dégénérative. Il faut tout de même toujours demander l’avis de votre médecin traitant avant d’entamer la pratique d’un sport.

 

Le CLUB
Le Petit Futé
Mutuelles
Audika
La presse en parle :