News & Actualités

OCTOBRE ROSE 2022 – PRÉVENTION DU CANCER DU SEIN

OCTOBRE ROSE 2022

Octobre est le mois au cours duquel des personnes, des institutions, des ONG, des entreprises et des monuments adoptent la couleur rose pour donner de la force à la campagne de prévention et de sensibilisation au diagnostic précoce du cancer du sein : Octobre rose.
 

Malgré les campagnes et la grande diffusion sur le sujet chaque année, le cancer du sein suscite encore beaucoup de doutes et d'appréhension. Bien qu'il s'agisse d'une maladie qui nécessite un traitement intense, le fait d'en parler peut contribuer à clarifier les mythes et les vérités et à sécuriser les femmes en diminuant la peur qui y est associée. La bonne nouvelle est qu'un cas sur trois peut être guéri s'il est découvert à temps. Il est donc essentiel d'aborder le sujet avec ses amis et sa famille, car tout le monde peut aider.
 

OCTOBRE - MOIS DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA SENSIBILISATION AU CANCER DU SEIN

Le mouvement connu sous le nom d'Octobre Rose est célébré chaque année depuis les années 90. Cette campagne est utilisée pour promouvoir toutes les informations sur le cancer du sein et, plus récemment, sur le cancer du col de l'utérus. L'idée est de sensibiliser à grande échelle des actions liées à la prévention et prise de conscience des symptômes du cancer du sein ; afin de contribuer à la réduction de la mortalité causée par cette maladie.
 

Le nom de la campagne fait référence à la couleur du ruban qui est le symbole international utilisé par les personnes, les entreprises et les organisations qui soutiennent le mouvement. C'est pour cette raison que pendant ce mois, la couleur rose illumine la façade de plusieurs institutions publiques et privées qui adhèrent au mouvement, comme La Tour Eiffel illuminée en rose en septembre 2021 dernier (image de l'article)
 

LA MALADIE

Le cancer du sein est le résultat de la multiplication de cellules mammaires anormales, qui forment une tumeur susceptible d'envahir d'autres organes. Certains types de tumeurs se développent rapidement. D'autres, lentement. Mais dans la plupart des cas, on observe une bonne réponse au traitement, surtout lorsque la maladie est diagnostiquée à un stade précoce. Il convient de rappeler que le diagnostic précoce reste le meilleur allié pour que le traitement soit efficace. Lorsqu'il est identifié à un stade précoce, il peut être traité rapidement, empêchant ainsi la tumeur de se propager.
 

Le cancer du sein est le type le plus fréquent, après les non-mélanomes de la peau, selon l'Institut national du cancer (INCA), représentant environ 28% des nouveaux cas chaque année. En 2018, 58 500 nouveaux cas de cancer du sein en France métropolitaine en 2018 et l’âge médian au moment du diagnostic est de 63 ans. Le cancer du sein touche également les hommes, mais il est rare, puisqu'il ne représente que 1% de tous les cas.
 

SIGNES ET SYMPTÔMES CHEZ LES FEMMES SÉNIORS

La plupart des cancers du sein sont découverts par les femmes elles-mêmes. Quel que soit leur âge, elles sont capables de connaître leur corps pour savoir ce qui est normal sur leurs seins. Il est donc important que les femmes observent leurs seins chaque fois que possible, par exemple lors du bain, au moment de changer de vêtements ou dans une autre situation de la vie quotidienne. Se regarder dans le miroir et les toucher est très efficace pour reconnaître vos variations naturelles et identifier les changements suspects.
 

Les principaux signes et symptômes du cancer du sein :
 

  • - Grosseur (nodule) fixe, durcie et généralement indolore
  • - Peau du sein rougeâtre, retirée ou semblable à une peau d'orange
  • - Modifications du mamelon du sein
  • - Petits nodules dans la région sous les bras (aisselles) ou le cou
  • - Sortie spontanée de liquide du mamelon


Si un quelconque changement est identifié, les femmes doivent immédiatement consulter un service de santé pour recevoir des conseils.
 

Outre le fait d'être attentive au corps lui-même, il est également recommandé aux femmes séniores de 50 à 69 ans de faire une mammographie de dépistage (en l'absence de signes ou de symptômes) tous les deux ans. Cet examen permet d'identifier un cancer avant l'apparition de symptômes. La mammographie est une radiographie des seins réalisée par un appareil à rayons X appelé mammographe, capable d'identifier les altérations suspectes. Les femmes présentant un risque élevé doivent parler à leur médecin pour déterminer si elles doivent effectuer d'autres examens.
 

COMMENT SE PRÉMUNIR ?

Selon le ministère de la santé, environ 30 % des cas de cancer du sein peuvent être évités grâce à l'adoption d'habitudes saines, telles que la pratique régulière d'une activité physique, une alimentation saine, l'absence de surpoids, l'absence de boissons alcoolisées et l'allaitement.
 

Il convient de noter que le cancer du sein n'a pas qu'une seule cause. L'âge est l'un des facteurs de risque les plus importants de la maladie (quatre cas sur cinq surviennent après 50 ans). Découvrez d'autres facteurs qui augmentent le risque.
 

L'AFFECTION FAIT PARTIE DU TRAITEMENT

Même après la fin du traitement, la vie "post-cancer" des patientes ne reviendra pas immédiatement à la normale. Le traitement contre le cancer a peut-être été physique, mais le traitement émotionnel ne fait que commencer. La peur, la frustration, l'impuissance et la panique ressentis sont normales. Les patients atteints de cancer peuvent souffrir d'anxiété et de dépression. Outre les programmes d'onco-réhabilitation,


BANQUE DES PERRUQUES

Il existe également plusieurs institutions dans le monde qui prennent des initiatives liées à la prévention du cancer du sein, pour aider efficacement les femmes atteintes de la maladie. Ces projets contribuent à renforcer l'estime de soi des femmes qui ont perdu tous leurs cheveux en raison de la maladie ou du traitement (comme la chimiothérapie). Ces femmes peuvent désormais bénéficier d'une prise en charge à 100 % de leur perruque ou de leurs accessoires capillaires (on parle d'alopécie).

Le CLUB
Le Petit Futé
Mutuelles
Audika
La presse en parle :