News & Actualités

La retraite par répartition

La retraite par répartition

Après notre article sur le CRPN, il était temps de nous intéresser à la cotisation des retraites. C’est ce que nous avons entrepris avec notre article sur les retraites par capitalisation, désormais nous abordons une autre méthode de cotisation : les retraites par répartition

 

Les systèmes de retraite ont un mode de fonctionnement bien spécifique. Ils sont tous basés sur le prélèvement d’une part de votre revenu durant votre vie active en échange d’une promesse. Celle consistant à vous verser une pension pour le restant de vos jours lorsque vous prenez votre retraite. En fonction de l’organisation d’un pays et des préférences de sa population, on peut constater certaines différences au niveau des systèmes de retraite. Dans cet article, nous aborderons le cas du système de retraite par répartition.  

Qu’est-ce que le système de retraite par répartition ? 

Le système de retraite par répartition est un système de retraite français. Il est en vigueur depuis 1940 et a un mode de fonctionnement relativement simple. En effet, grâce à vos cotisations (durant votre période active), vous accumulez des droits pour votre pension future. Vous financez également la retraite des actuels retraités. 

Ainsi, les cotisations que vous versez chaque année au titre de l’assurance vieillesse permettent de financer les pensions des retraités de la même année. Pour s’assurer un fonctionnement optimal, ce système repose sur deux grands principes fondamentaux, à savoir : la solidarité et la contributivité. 

 

Le principe de solidarité exige que les salariés actifs cotisent pour les retraités. Il repose également sur des critères socioprofessionnels au niveau de chaque régime. La solidarité s’exerce aussi à l’endroit de ceux qui ont connu des périodes d’inactivité involontaires comme le chômage, les arrêts maladie, les accidents, etc.

Le système de contributivité permet de payer chaque assuré à la hauteur du montant de ses cotisations. Le montant des pensions dépend donc du montant des cotisations versées par l’actif au cours de sa période d’exercice professionnelle. Par conséquent, si vous avez des revenus importants, vous cotisez davantage et la pension que vous percevrez est tout aussi élevée.  

Quelle est la différence entre la retraite par capitalisation et la retraite par répartition ? 

Le système de retraite par répartition est basé sur la solidarité entre les générations. Ce qui n’est pas le cas du système de retraite par capitalisation. Dans le cas de la capitalisation, le salarié actif épargne dans le but de préparer sa propre retraite. Il ne le fait pas en vue de payer la pension des retraités. 

 

Dans ce type de système, les cotisations versées par le salarié servent à alimenter un contrat (individuel ou collectif) qui fait l’objet d’un placement sur des actifs financiers. Ce placement présente à la fois des avantages et des inconvénients. 

 

Comme avantage, vous pourrez profiter de la dynamique des marchés financiers si elle est positive. Par contre, vous êtes soumis au risque de perdre en capital en fonction des fluctuations des marchés financiers. 

Toutefois, en fonction de votre pays, il est possible d’opter pour une retraite par répartition avec en supplément une retraite par capitalisation. Pour ce faire, vous devez souscrire à un contrat d’épargne à titre individuel. Ainsi, lors de votre départ en retraite, votre pension sera complétée par l’épargne. 

Comment calculer sa pension dans un système de retraite par répartition ? 

Le calcul de votre pension se fait sur la base de votre retraite initiale et de votre retraite complémentaire. Une pension trop faible peut être compensée par une activité professionnelle accessoire (découvrez notre article sur le métier de mannequin senior, une activité vous permettant de combler des besoins).

Détermination de votre retraite de base 

Ce système de retraite est calculé à partir du salaire annuel moyen. Ce salaire se détermine sur la base du montant perçu au cours des 25 meilleures années de votre carrière. Cette retraite de base est à taux plein uniquement lorsque vous remplissez les conditions requises. Vous bénéficierez ainsi du montant de votre retraite de base à taux plein. Ce qui veut dire qu’un taux de 50% s’applique à votre salaire annuel moyen. 

 

Si vous ne respectez pas les conditions requises pour le taux plein, votre pension peut être assujettie à un coefficient de proratisation, une décote ou une surcote. 

Détermination de votre retraite complémentaire 

Toujours dans le cadre d’une retraite répartition, ce système de retraite fonctionne sur la base d’un régime par points. Le principe ici est le suivant : 1 euro cotisé vous permet d’obtenir un certain nombre de points. 

 

À la fin de votre carrière, on multiplie le nombre de points accumulés par la valeur du point au moment de votre départ en retraite. C’est le montant obtenu suite à ce calcul qui constitue votre pension de retraite complémentaire. 

 

Si votre retraite est sécurisée, vous pourrez au mieux vous intéresser à votre style de vie et votre confort, par exemple, peut être souhaiteriez vous alors vous diriger vers un des nombreux villages senior.

 

Le CLUB
Le Petit Futé
Mutuelles
Audika
La presse en parle :