News & Actualités

Peut-on toucher une retraite si l'on n'a jamais travaillé ?

Peut-on toucher une retraite si l'on n'a jamais travaillé ?

Le système de retraite se base sur des trimestres cumulés tout au long de sa carrière. Mais pour ceux qui n'ont pas exercé d'activité professionnelle, comment ça se passe ?

 

 

En France, toutes les personnes qui travaillent cotisent pour leurs retraites tout au long de leurs carrières professionnelles. Ces cotisations sont prélevées directement sur le salaire et traduites en trimestres et en salaires annuels dans les régimes de retraite de base, et en points dans les régimes de retraite complémentaire.

 

Et ce, quelle que soit la nature du contrat de travail, de l’activité ainsi que sa durée. « Il n’y a pas de minimum d’activités pour avoir une retraite », précise d’ailleurs Philippe Bainville, de la Caisse nationale d’assurance vieillesse. 

Qui dit emploi donc, dit retraite automatique. Mais qu’en est-il pour ceux qui n’ont jamais travaillé ? 

À lire aussi

 

Le minimum vieillesse

Le principe est simple : toute activité professionnelle débouche sur l’ouverture d’un compte carrière, qui récapitule l’ensemble de la carrière professionnelle. Il sert surtout de postulat pour déterminer l’âge minimal d’une retraite à taux plein ainsi qu’à évaluer le montant de sa future retraite.

Pour les personnes qui disposent de peu de ressources, il est possible de venir compléter sa petite retraite grâce à l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), anciennement appelé minimum vieillesse, et financée par le Fonds de solidarité vieillesse (FSV).

Pour la percevoir, il faut remplir certaines conditions, comme avoir plus de 65 ans et ne pas dépasser un certain plafond de ressources.

Philippe Bainville

Pour une personne seule en 2021, le montant maximum de cette allocation est de 906,81 euros par mois

A quel âge peut-on partir à la retraite ?

L'âge légal de départ à la retraite est de 62 ans. Mais il est possible de partir avant cet âge limite si le demandeur entre dans un des cas de figure ci-dessous :
- vous avez eu une carrière longue ;
- vous êtes handicapé(e) ;
- vous n'êtes plus en mesure d'exercer votre profession et l'Assurance maladie le reconnaît (retraite anticipée pour pénibilité).

À lire aussi

 

Quelques exceptions

Outre ce dispositif, il existe quelques exceptions pour percevoir une retraite sans avoir travaillé. 

 

 

  • Les parents au foyer et les aidants familiaux

Cette population peut bénéficier de l’Assurance vieillesse des parents aux foyers (AVPF). C’est la CAF qui gère gratuitement l’affiliation à ce régime et qui cotise sur la base d’un SMIC.

Il existe cependant certaines conditions pour bénéficier de ce dispositif : toucher des prestations familiales (l’allocation de base, la prestation partagée d’éducation de l’enfant, le complément familial ou encore l’allocation journalière de présence parentale) ; ne pas dépasser un certain plafond de revenus ; s’occuper d’un proche handicapé vivant au même domicile présentant au moins 80 % d’incapacité permanente. 

Pour la garde d’enfants, il n’y a aucune démarche à faire auprès de la CAF : tout est automatique. En revanche, pour s’occuper d’un proche malade, « vous devez demander à votre Caf le formulaire « congé de soutien familial » et le retourner « complété et accompagné des pièces justificatives », indique l’organisme.

  • Le service militaire

Seuls les régimes de base donnent accès à un trimestre de retraite pour 90 jours de service militaire, et cela, même si la personne n’a pas cotisé ultérieurement à un régime de retraite.

A 67 ans, s’il n’a pas été déclaré inapte, le futur retraité pourra demander une retraite qu’il pourra compléter par l’ASPA. 

  • Le chômage 

Les périodes de chômage peuvent être considérées comme des trimestres d’assurance retraite, au régime général et agricole de la Sécurité sociale. « Chaque période comportant 50 jours de chômage est considérée comme un trimestre d’assurance », indique Service-public.fr. 

À savoir également qu’une personne inscrite à Pôle Emploi qui n’a pas travaillé et n’a pas perçu d’allocation chômage, peut acquérir des trimestres pour la retraite, mais sous conditions. 

À lire aussi

 

Rien n’est perdu !

Pour les personnes qui n’ont jamais exercé d’activité professionnelle déclarée et qui ne figurent pas dans les cas de figure énumérés ci-dessus, il est possible également de percevoir l’ASPA. Pour cela, direction le SASPA (Service Allocation de solidarité aux personnes âgées), géré par la MSA. 

« Toutes les personnes qui n’ont pas travaillé peuvent demander cette allocation », détaille Sonia El Heit, responsable du département retraite à la MSA. 

Nous commençons d'abord par regarder le compte carrière de la personne car certaines ne savent pas qu'elles ont perçu des droits à la retraite, comme cela peut être le cas pour les mères au foyer. Et en fonction de sa situation, elle peut la toucher.

 

Le versement de cette somme résulte de plusieurs conditions : 

  • Être âgé au moins de 65 ans (ou de 62 ans si vous percevez l’allocation aux adultes handicapés, ou si vous êtes reconnu comme inapte au travail)
  • Vivre de manière régulière sur le territoire soit 180 jours par an, même de façon discontinue
  • Ne pas dépasser un certain plafond de ressources annuelles soit 10 881,75 euros pour une personne seule et 16 893,94 euros pour un couple. « Les ressources que nous étudions ne concernent pas que les retraites, on prend en compte également des éléments patrimoniaux », précise Sonia El Heit.

Pour la demande de SASPA c'est le centre communal d’action sociale (CCAS) de sa commune de résidence qui transmet la demande à la MSA, accompagnée de pièces justificatives.

 

Le système des retraites en France peut sembler complexe. Alors si vous avez un doute n’hésitez pas à vous renseigner en amont, auprès des différents organismes.

 

Source : https://actu.fr/economie/peut-on-toucher-une-retraite-sans-avoir-travaille-de-sa-vie_42353316.html

Le CLUB
Mutuelles
Audika
La presse en parle :